• Google+
  • Facebook
  • Vkontakte
  • Twitter
  • Youtube
  • RSS

La guerre de Crimée 1853-1855

Combien de fois entendons-nous que la chose la plus importante que nous avons - c'est notre vie. Et garder la paix sur la terre et la tranquillité, la chaleur et la compréhension, l'harmonie et la tranquillité - en fait, c’eat la tâche de chaque citoyen de notre planète.

La guerre de Crimée

Malheureusement, comme nous montre la pratique triste du passé, les gens n'avaient pas toujours réussi. Des centaines de guerres, des milliers de batailles, des millions de vies ... tout cela c’est une marque triste dans l’histoire.

Une des leçons importantes du passé est une lourde guerre de Crimée. Si nous parlons des raisons de cette guerre, le problème s'est posé dans un conflit d'intérêts de la Russie, de la France, de l'Angleterre et de l'Autriche dans les Balkans et au Moyen-Orient. Le désir de partager la propriété des turcs été exprimé par les principaux pays européens, ils voulaient donc élargir la sphère d'influence et ses marchés. Et la Turquie voulait se venger de la défaite dans les guerres précédentes avec la Russie.

L'uniforme militaire de la guerre de CriméeLe cœur de l'affrontement militaire a été la révision du régime juridique en vertu duquel la flotte de la  Russie  pourrait passer les détroits de la Méditerranée - le Bosphore et les Dardanelles.

Le prétexte pour la guerre étaient les différences entre le clergé catholique et orthodoxe en matière de l’appartenance "les lieux saints palestiniens» (le Temple «du Saint-Sépulcre», et le Temple de Bethléem).

Il est arrivé que le sultan turc, après avoir écouté "la parole" de France, en 1851, avait ordonné d'enlever les clefs du Temple de de Bethléem chez les prêtres de l'Eglise orthodoxe, et de les transférer aux catholiques. Pour cela, en 1853 Nicolas I-er avait mis en avant un ultimatum sérieux, ainsi il avait rendu impossible la résolution pacifique de conflit imminent. Après la rupture des relations diplomatiques avec la Turquie, la Russie a occupé les principautés danubiennes. Il en est résulté une décision immédiate de la Turquie commencer la guerre – le 4 Octobre, 1853.

La reconstruction militaire

L’Angleterre et la France, craignant l'influence croissante de la Russie dans les Balkans, avaient conclu en 1853 un accord secret par lequel avaient initié une politique d'opposition aux intérêts russes. Ainsi a commencé un blocus diplomatique.

Il y avait des batailles féroces. Craignant la défaite de l'Empire ottoman, en Mars 1854  la Grande-Bretagne et la France avaient déclaré la guerre à la Russie. On attaquait les ports russes. La guerre "avait grandi."

En Septembre 1854 sur la péninsule de Crimée on a débarqué des troupes de 60.000 personnes. Ils voulaient saisir Sébastopol - la base principale de la Flotte de la mer Noire. La défense héroïque de Sébastopol, qui avait commencé en Septembre de cette année, durait 11 mois. Les pertes ont été terribles pour les deux parties.

On a résolu le conflit en signant le traité de Paris le 18 Mars, 1856. Ainsi, la Russie a perdu une partie de la flotte et des bases, et on a déclaré la mer Noire neutre.

Tags:  l'Histoire 

Commentaires (0) Create new comment Hide comments

  1. Poster un commentaire S'enregistrer | s'identifier

Dans la même rubrique

  1. La maison Podgorski. Le château du baron à KievLa maison Podgorski. Le château du baron
  2. Musée d'une rue de KievMusée d'une rue de Kiev
  3. lInstitut des jeunes filles nobles à KievlInstitut des jeunes filles nobles à Kiev
  4. La synagogue chorale de KievLa synagogue chorale de Kiev

Die beliebtesten

  1. Le costume ukrainien national. Les vêtements traditionnels de l'UkraineLes vêtements traditionnels
  2. La célébration de Pâques en Ukraine  Pâques en Ukraine
  3. Les oeufs de Pâques en UkraineLes oeufs de Pâques
  4. La célébration du Noel en UkraineLe Noel en Ukraine

Tags